Actualite Exco

Noms de domaine : des nouvelles du second marché

Le second marché des noms de domaine se porte toujours bien. Sur le site du DN Journal, on apprend ainsi que les six premiers mois de 2016 ont été marqués par la vente d’un « la.com » pour la modique somme de 1,2 M$. Sur les deux autres marches de ce podium temporaire, se nichent un « tp.com » (0,9 M$) et un « kiwi.com » (0,8 M$). Du côté des noms de domaine géographiques, pour le moment, « purple.co.uk » est toujours en tête avec 155 000 $ devant « c.gl » (85 000 $) et « itjobs.de » (66 000 $).

Égalité professionnelle : il est désormais possible d’interroger l’administration

Les entreprises d’au moins 50 salariés risquent une pénalité financière si elles ne sont pas couvertes par un accord collectif ou un plan d’action sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes conformes aux exigences légales.

Précision : ces accords et plans d’action doivent être déposés auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte).

Même si le bien n’a pas encore été loué, il peut être exonéré de taxe foncière pour vacance

En principe, un propriétaire peut obtenir le dégrèvement de sa taxe foncière lorsque la maison qu’il destine à la location reste inoccupée. Ce dégrèvement lui est alors accordé à partir du 1er jour du mois suivant celui du début de la vacance jusqu’au dernier jour du mois au cours duquel elle a cessé. Toutefois, un tel dégrèvement nécessite la réunion de trois conditions. Il faut que la vacance du bien soit indépendante de la volonté du propriétaire, qu’elle ait une durée de 3 mois au moins et qu’elle affecte soit la totalité du bien, soit une partie susceptible d’être louée séparément.

La loi Travail devant le Conseil constitutionnel

Objet de vifs débats depuis plusieurs mois, le projet de loi relatif au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, plus simplement appelé projet de loi « Travail », a été définitivement adopté hier par le Parlement.

Comprenant 123 articles, ce texte traite de nombreux sujets tels que la durée du travail, le licenciement économique, les accords collectifs, le compte personnel d’activité ou encore la médecine du travail.

Pour savoir ce que Google sait de nous

La protection de la vie privée est un sujet très sensible en France. Et Google, en tant que leader mondial des moteurs de recherche, est souvent montré du doigt pour les données qu’il conserve sur chacun de ses utilisateurs, particuliers ou entreprises. Aussi, depuis le début du mois de juillet, le géant américain a décidé de montrer patte blanche en dévoilant à chacun de ses utilisateurs (titulaires d’un compte sur un service de Google) ce qu’il sait de lui via la mise en place d’un service baptisé « Mon activité ».