une-proposition-de-loi-pour-apaiser-les-relations-entre-bailleurs-et-locataires
Une proposition de loi pour apaiser les relations entre bailleurs et locataires
24 janvier 2020
risque-numerique :-un-enjeu-strategique
Risque numérique : un enjeu stratégique
24 janvier 2020

Conséquences du nouveau mode de calcul de la majorité dans les sociétés anonymes

consequences-du-nouveau-mode-de-calcul-de-la-majorite-dans-les-societes-anonymes

Désormais (depuis une loi du 19 juillet 2019), dans les assemblées générales (ordinaires ou extraordinaires) de société anonyme (SA), les abstentions de même que les votes blancs ou nuls ne sont plus pris en compte pour le calcul de la majorité et ne sont donc plus comptabilisés comme des votes négatifs.

Rappel :

les décisions des assemblées générales de SA sont prises à la majorité des voix exprimées (AG ordinaire) ou à la majorité des deux tiers des voix exprimées (AG extraordinaire).

De même, les formulaires de vote à distance, établis par la société et remis aux actionnaires, qui ne donnent aucun sens de vote ou qui expriment une abstention ne sont plus considérés comme des votes exprimés et donc plus comme des votes défavorables. Aussi, ces formulaires doivent-ils dorénavant indiquer que toute abstention ne sera pas considérée comme un vote exprimé.

De plus, le document unique, qui réunit le formulaire de vote à distance et la formule de procuration, doit permettre à l’actionnaire, en cas de présentation d’une nouvelle résolution à l’assemblée, d’exprimer soit sa volonté de s’abstenir (comme auparavant), soit un vote défavorable à son adoption (nouvelle possibilité), soit de donner mandat au président de l’assemblée générale ou à un mandataire dénommé.

Précision :

ce nouveau mode de calcul de la majorité s’applique aux assemblées générales réunies pour statuer sur le premier exercice clos après le 19 juillet 2019 (date de promulgation de la loi). Ainsi, lorsqu’une SA a clôturé son exercice le 31 décembre 2019, les nouvelles règles de calcul de la majorité s’appliquent à elle pour la première fois lors de l’assemblée générale qui statuera en 2020 sur les comptes de l’exercice 2019.

reference: Art. 16, loi n° 2019-744 du 19 juillet 2019, JO du 20

reference: Décret n° 2019-1486 du 27 décembre 2019, JO du 29

Trouvez votre cabinet partout en France et dans le monde

Partager avec un ami