Miroir, miroir… dis-moi qui est Exco?
Miroir, miroir… dis-moi qui est Exco?
4 décembre 2017
Adhésion du cabinet Cacoges Congo - Brazzaville au réseau Exco Afrique
Adhésion du cabinet Cacoges Congo – Brazzaville au réseau Exco Afrique
11 décembre 2017

Experts-comptables, n’ayons plus peur de l’intelligence artificielle

innovation
Pierre d'Agrain

Une tribune de Pierre d’Agrain, Associé du réseau d’expertise comptable et d’audit Exco, sur les rapports entre le monde du chiffre et l’intelligence artificielle.

Quels impacts ? Quel positionnement adopter comme experts-comptables ? Quelles actions mener pour anticiper les évolutions probables ?

Au même titre que l’industrie 4.0, les métiers du service comme l’expertise comptable, sont en train de vivre leur révolution avec le développement de l’intelligence artificielle. En tant qu’experts-comptables, doit-on s’en inquiéter ?

A priori non, si l’on parle d’IA faible, c’est-à-dire non sensible et qui se concentre sur une tâche précise. Quant à l’avènement de l’IA forte (une machine dotée de conscience, de sensibilité et d’esprit), il reste lointain et sans doute improbable.

Concernant l’IA faible, qui est celle qui nous préoccupe aujourd’hui, fonctionnant via le recours massif à la statistique, comme le « big data », elle est capable de réaliser des opérations extrêmement complexes. Et si elle émerge maintenant, c’est parce que les processeurs ont progressé et que nous collectons toujours plus de données désormais exploitables par les ordinateurs. La donnée comptable est donc un beau sujet pour le développement de l’IA dans nos métiers : un grand livre général n’est qu’une base de données, mais les grands livres généraux de l’ensemble des clients d’un cabinet ou d’un éditeur de logiciel en mode SaaS représentent un « big data » dans lequel une IA peut très rapidement exécuter une multitude de tâches pour différents objectifs.

Comme le dit Laurent Alexandre dans son livre La Guerre des intelligences : « On ne va pas payer des comptables pour aller faire les comptes un milliard de fois moins vite qu’une IA faible ! ». Il est donc évident que le développement de logiciels d’IA dans le domaine de la comptabilité va avoir un impact certain sur l’organisation du travail et la création de valeur dans les cabinets d’expertise comptable : disparition des postes d’exécutants et développement des activités de conseil et de contrôle.

Quel positionnement adopter en tant qu’experts-comptables vis-à-vis de l’intelligence artificielle ?

Pour accompagner cette évolution, les cabinets d’expertise comptable doivent mener trois actions :

>> La formation et le recrutement afin de faire évoluer leurs collaborateurs au plus haut niveau, pour ne pas se laisser distancer par les cabinets les plus performants et qui ont déjà entamé ce virage, mais aussi pour pouvoir utiliser au mieux les résultats obtenus par l’IA : statistiques, alertes, tableaux de bords à jour en permanence, recommandations…

>> Une cartographie de l’intelligence artificielle pour identifier toutes les zones présentes et futures de complémentarité entre l’IA et nous, les comptables.

La frontière est hétérogène et mouvante : dans certains domaines, l’expert sera moins performant que l’IA mais pourra rattraper son retard par de la formation, par du travail de groupe, par de nouvelles approches intellectuelles.

>> La valorisation du lien humain dans la relation entre l’expert-comptable et ses clients. On peut faire l’analogie avec le domaine de la santé où le médecin a peut-être plus à craindre de l’IA que l’infirmier. L’IA va révolutionner le diagnostic médical mais ne remplacera jamais le sourire de ce dernier et son rôle fondamental sur le bien-être du patient.

Experts-comptables, n’ayez pas peur de ce futur : l’IA va nous apporter des outils ultraperformants et nous obliger à développer encore davantage nos qualités humaines. Notre profession demeurera passionnante car toujours au service des entreprises.

Source : Le monde

Partager avec un ami